Suivez-nous :

Sites officiels des équipes :

Suivez-nous :

Draveurs-Éperviers: les deux premiers matchs du dernier droit

Par Serge Côté-vendredi 26 Jan 2018

La date butoir pour les transactions maintenant passée, place au moment le plus excitant de la saison: le dernier droit, suivi des séries éliminatoires. Les Draveurs, à qui il reste neuf matchs à jouer (4 à domicile), recevront les Éperviers de Sorel-Tracy lors des deux prochains, soit ce soir à 20h00 et vendredi prochain.

Le gardien Maxime Clermont, qui avait bien fait jeudi dernier contre Thetford dans ce qui s’avérait après tout son premier match en plus de trois ans,  aura l’occasion de se « dérouiller » davantage, lui qui disputera ce soir une seconde joute d’affilée.

Photo: Hugo Cotnoir

Selon l’entraîneur-chef Alain Côté, le gardien titulaire Marc-Antoine Gélinas, dont le jeu dominant a souvent gardé son équipe à flot cette saison, est remis de sa blessure, mais il est important de donner à Clermont la chance de retrouver ses repères rapidement:

« Après plus de trois ans sans jouer, il a très bien fait contre Thetford dans les circonstances, mais un deuxième match consécutif pour achever de lui délier les jambes et vraiment se remettre dans le bain ne pourra qu’aider à lui redonner rapidement son synchronisme. Ainsi, nous aurons un duo de gardiens de premier plan qui seront tous deux fin prêts pour attaquer le dernier droit et les séries. Et quand on y pense, wow! Quel duo! Avec deux gardiens comme ça, on est en voiture! »

Si Clermont fera face à un autre gros défi, alors qu’il devra stopper les attaques des prolifiques Gadoury, Brodeur et cie., il n’aura cependant pas à s’inquiéter de celles du légendaire tireur d’élite Marco Charpentier, puisque sa formation l’a acquis mardi dernier des mains de ces mêmes Éperviers dans une transaction monstre qui a secoué la LNAH.

Inclus dans la transaction, le cerbère Marco Cousineau pourrait effectuer ses débuts avec sa nouvelle équipe contre son ancienne formation, contrairement à Marc-André Huot, vétéran de six saisons à Trois-Rivières faisant lui aussi parie de cet échange à quatre joueurs, qui a un empêchement et ne pourra joindre ses nouveaux frères d’armes que la semaine prochaine.

L’attaquant de 30 ans y est allé de la classe qui a contribué à en faire un joueur et ambassadeur grandement apprécié des partisans trifluviens pendant toutes ces années lorsqu’il a pris la peine d’écrire cette note de remerciement empreinte de reconnaissance et de sincérité:

Capture d’écran: Page Facebook des Draveurs

Quant à Charpentier, les négociations entre lui et la direction vont bon train et Coach Côté a bon espoir de compter sur son talent offensif plus tôt que tard:

« Il est un peu sous le choc, mais je crois qu’il va se faire à l’idée et qu’une fois avec nous, il va retrouver le plaisir de jouer et redevenir le Marco Charpentier qu’on connaît tous. Ce gars-là est loin d’être fini et ce, même si le fait que j’ai joué avec lui lors de sa saison recrue, ici à Trois-Rivières au sein des Vikings, ne le rajeunit pas (rires)!  Il sera bien sûr un élément-clé de notre attaque, qui avec l’ajout d’un joueur de la trempe de Charpy compterait sur trois excellents trios offensifs.

Sérieusement, c’est quand même cool… il va peut-être finir sa carrière là où elle a commencé. »

Si les locaux tenteront de remporter une deuxième victoire seulement lors de ce cinquième face-à-face pour ces deux clubs, le dernier de ces duels remonte au 9 novembre, alors que les Draveurs en étaient toujours à leurs premiers pas en tant qu’équipe. La chimie et la structure développées depuis lors devraient faire en sorte que le club auquel se frotteront Christian Deschênes et sa troupe  lors des deux prochains matchs sera bien différent de celui qu’ils ont vaincu il y a plus de deux mois.

Ces retrouvailles entre Trifluviens et Sorelois mettront en scène deux Mauriciens fort appréciés: tout d’abord, le jeune Charles Bournival, atteint du trouble du spectre de l’autisme. prêtera sa voix d’or aux Draveurs et leurs partisans pour entonner l’hymne national, comme il l’avait fait l’an dernier lors d’un match des Cataractes, séduisant la foule shawiniganaise au passage.

Quelques minutes suivant les dernières notes du « Ô Canada », le populaire #Warrior Maxime Sanon, favori de la foule trifluvienne en raison de son charisme et de ses divertissants combats dans le Senior AAA, fera des débuts fort anticipés pour l’organisation des Draveurs. L’homme fort de 26 ans compte six matchs d’expérience dans la LNAH, tous avec les Prédateurs de Laval, dont deux la saison dernière. Il pourrait d’ailleurs renouer, ce soir, avec le réputé pugiliste David Lacroix, à qui il s’était mesuré en 2016.

Photo: Daniel Dupuis

Il rejoindra bien sûr dans la formation l’autre homme fort Martin Lariviere, dont les combats contre Guillaume Coudé, eux, n’ont rien d’une nouveauté, bien au contraire: si la tendance se maintien, le Colisée sera à nouveau le théâtre d’une scène devenue très familière, lorsque ce « vieux couple » s’échangera pour une 26e fois des politesses comme celles-ci, que cela se produise aujourd’hui ou plus tard:

Vidéo: David Lagassé

Sanon. Larry. (Charpy?) La semaine prochaine, Mirasty.

Deux matchs qui nul doute verront l’intensité et la hargne augmenter avec chaque minute qui passe et offriront aux Trifluviens du hockey enlevant et deux vendredis hauts en émotions et des plus divertissants.

Deux matchs qui contribueront grandement à intensifier la rivalité entre deux formations qui pourraient fort bien se croiser en première ronde des séries.

La vraie saison commence ce soir. Le septième joueur sera-t-il au rendez-vous?

Côté, Lessard et compagnie, eux, le seront.

Photo: Hugo Cotnoir

#JeSuisDraveurs

LES DRAVEURS DE TROIS-RIVIÈRES
Source: Serge Côté

Création: Hugo Cotnoir